On sale

LEPORELLO // L'AIR DE PARIS (II)

50.00
  • LEPORELLO // L'AIR DE PARIS (II)
  • LEPORELLO // L'AIR DE PARIS (II)
  • LEPORELLO // L'AIR DE PARIS (II)

L’ AIR DE PARIS (II). 7. III. 2016. 15H30 – 18. IV. 2016. 16H10
48° 52’ 26’’ N 2° 19’ 40’’E

Dépôt légal : octobre 2016
Impression sur les presses de Cutpix : Novembre 2016
Encre végétale sur Organic Paper pré-encollé (180 grammes)
Tirage en 200 exemplaires
dont 30 numérotés et signés par l’artiste.

Format : 20 cm X 13 cm livre fermé / 20 cm X 126,7 cm en Leporello déplié
Texte de Paul Valéry en deuxième page de couverture
Numéro d’ISBN : 978-2-9542690-3-0 9782954269030

« Le dessin, la chose que construit le regard …
Il y a une immense différence entre voir une chose sans le crayon à la main et la voir en la dessinant. Ou plutôt, ce sont deux choses bien différentes que l’on voit. Même l’objet le plus familier à nos yeux devient tout autre si l’on s’applique à le dessiner : on s’aperçoit qu’on l’ignorait, qu’on ne l’avait jamais véritablement vu ». Paul Valery

"J’ai croqué ces panoramas sur le vif, en me rendant à plusieurs reprises – de janvier à avril 2016 – à Paris... sur la terrasse des Galeries Lafayette .
A l’origine, ce sont des dessins à l’encre de chine pigmentée sépia, rehaussés de cire aquarellée sur papier crème.
Les deux vues se complètent et on peut même les assembler en diptyque pour reconstituer l’ensemble panoramique initial à 180° .
Pour ces nouvelles éditions de l’automne 2016, j’ai imaginé un livre d’artiste qui puisse aussi bien se collectionner dans une bibliothèque que d’en sortir pour l’exposer au mur comme une affiche, un poster ou du papier-peint que l’on colle d’un simple coup d’éponge.
Du livre d’artiste au mur, le Leporello déplie ses volets, se déploie et dévoile un des points de vue privilégiés que j’aime choisir parce qu’ils nous procurent le sentiment de dominer le monde, de l’embrasser du regard, de le posséder, voire de s’y perdre et s’y dissoudre".
Bénédicte Klène